gorillas.org Homepage gorillas.org Homepage gorillas.org Homepage
Goma protest against poaching in Virungas
20 May 2008

Click here for French translation
On Thursday 15 May 15, 2008, over 100 ecologists stormed the streets of Goma, the capital of North Kivu province, to protest against the intensive poaching of elephants and other mammals in the Virunga National Park.

Dressed in black and flanked by the Congolese national police force and the kimbanguist brass band, the peaceful protesters voiced their outrage about the recent killing of 13 elephants in 13 days between 14 and 27 April.  Poaching of elephants has long been a problem in Virungas National Park but April saw a sharp rise in killings.

The protestors' banners read:
“All we say: let us not destroy our common world heritage”, “Yes with the demilitarization of the Virunga National Park. ”, “Soldiers and Civil society: let us fight against the killing of the Hippopotamuses and elephants in our national park of Virunga”, “eating wild Meat makes us ill, stop hunting the animals of Virungas National Park.”

Among those taking part in the parade were students, school children, local conservation groups and NGOs, partners of the Congolese wildlife authority (ICCN) and environmental journalists.

Congolese army General Vainqueur Mayala, whose troops have been accused of some of the elephant killings, took part in the march and reassured onlookers that there would be no more poaching from the FARDC army, as those responsible have been condemned according to the law. This was confirmed by the Director General of the ICCN, Cosma Wilungula, who had recently visited these officers in jail.

The walk of the ecologists was organised by IDPE a local organisation of ecologists and was supported by Gorilla Organization. Further activities to highlight the ecological destruction of the gorilla habitat will take place on World Environment Day on 5 June.

By Tuver Wundi,
The Gorilla Organization, Goma.



Marche des écologistes de Goma contre le braconnage au PNVI

Ce jeudi 15 mai 2008, les rues de Goma capitale de  la province du Nord Kivu ont été prises d’assaut par une centaine d’écologistes et amis de la nature protestant contre le braconnage intensif des éléphants et autres mammifères dans le parc national des Virunga ces derniers jours.

C’est par une marche de colère tous habilles en tenue Noir sous les chants de la fanfare kimbanguiste et dans un encadrement de la police nationale congolaise que les messages de la colère des porte-voix de la nature ont été diffusés au  sein de la population active de Goma qui vaquait à ses  activités courantes sans gène.

Sur les calicots des écologistes on pouvait lire : Tous nous disons : Militaires et inciviques ne détruisons pas notre patrimoine mondial commun », « Oui à la démilitarisation du  parc national des Virunga. », « Militaires et Société civile : luttons contre l’écocide des Hippopotames et éléphants dans notre parc national des Virunga », « manger de la Viande rend malade, Halte à la chasse des animaux du PNVI .

Parmi les marchants on a observé la présence des étudiants,des élèves,des animateurs d’organisations locales de protection de la nature,des agents des ONGDS partenaires de l’ICCN,des journalistes environnementalistes et autres agents de l’ICCN qui se sont tous diriges à l’état major de la 8e région Militaire pour y déposer un mémorandum sollicitant la punition des acteurs de ce braconnage qui sont recensés dans la 9e et 15e brigades des FARDC,Pareco et FDLR Rwandais localises dans les secteurs Centre et EST du parc.

Sur place, le général Mayala commandant de la 8e région Militaire entouré par tout son staff de commandement a rassure la délégation de la fin de l’impunité au sein de l’armée car déjà,les principaux acteurs cites dans ce braconnage sont aux arrêts a-t-il dit et attendent d’être condamné selon la loi en la matière. cette affirmation a été confirmée par l’ADG de l’ICCN Cosma Wilungula qui venait de visiter ces prisonniers officiers des FARDC et qui recevait une cargaison de 150 sacs de braise saisies par les gardes parcs dans la lutte contre la carbonisation au sein de ce site du patrimoine mondial.

Cette braise a immédiatement été remise au gouvernement provincial du Nord via madame Félicité Kalume ministre ayant en charge la conservation pour une distribution gratuite aux déplacés de guerres vivant autours de la ville de Goma.
A ce jour, on dénombre 21 éléphants abattus dans le PNVI en mois d’un mois. La marche des écologistes était chapeaute par IDPE une organisation locale des écologistes et a été appuyée par Gorilla Organization dans les activités  relatives à commémoration le 5 juin prochain de la journée mondiale de l’environnement.

Tuver Wundi.
Gorilla Organization, Goma
for further information or photographs contact:

David Hewitt, Communications Manager
The Gorilla Organization, 110 Gloucester Avenue, London, Nw1 8HX
Tel: 020 7916 4974
Mobile: 07801 971123
david@gorillas.org
www.gorillas.org